IMG_6530 tête des 3 matrices AB

 

Aux trois âges   

pommelle des fenêtres que l'on ouvre    

et ferme   

pour les rouvrir à nouveau.      

 

 

Remonter vers la lumière   

impose la descente subséquente.      

 

Grandir   

petit de l'homme et de la femme   

jusqu'à l'adolescence   

oblige la première descente   

où l'être nouveau brûle   

en la consommation de sa puissance animale   

alors que l'élan de communication est là.      

 

Au port que le navire aborde   

reflet des abîmes traversés   

l'adversaire rassemble tous les défauts.      

 

Là, le cœur brisé   

il faut joncher le sol de nos fleurs fanées   

et s'ouvrir au moins que rien.      

 

C'est alors que la nouvelle terre paraît   

où mettre en sacs les dernières moissons   

sous un ciel de feu   

qu'un souffle propice échancre   

et plonge une dernière fois   

descente inexorable   

vers la mâchoire de nos animaux intérieurs.        

 

Séparant le grain de la balle   

fracassant le germe   

sur l'échéancier des parousies   

assisterons-nous à la levée du pain de vie ?      

 

 

( détail peinture de Frédérique Lemarchand )

 

449