IMG_9442

 

 

 A la tombée du jour   

quand les vagues raclent les galets.      

 

 

 

Oui j'accepte   

d'être de mots démuni   

devant le vol ultime   

qui rejoint la maison.      

 

Marcheur obstiné   

d'arbres et de pierres sèches constitué   

la mer devant soi   

être vertical   

à l'appel du regard éternel.      

 

D'ivresse point   

juste cette douleur à la hanche   

reste du dernier combat.      

 

Je rejoins les miettes du festin   

disposées devant le jour qui vient.      

 

437