20 avril 2018

Dans le drapé des jours venants

  J'ai tondu l'herbe    aux pâquerettes invasives    en évitant les campanules     près de l'amandier    puis il y eût le merisier    les pommiers    les lilas     et la glycine,    à éviter.         Eclosion printanière du principe d'amour    fulgurant en son apparition    cachotier en sa disparition    avec l'ascension des feuilles    parure encorbelant les... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2018

Nul n'est hostile

    Nul n'est hostile    quand monte le cri de la nuit    mouvance ajustée    au crêpe des fascinations.           Se parent de mille feux    le cœur des Anges    et son échanson l'Inaugural    au temps de la moisson.         Epuisés et vindicatifs    le Sacré par la cheminée    le Secret par la parole humaine   Tous montèrent dire adieu à notre mère. ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 22:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 avril 2018

Patrie des ondes murmurantes

     S'échappa par delà la colline    divine et médisante Mélusine    cette rencontre nuptiale évoquée    par un matin de méditante pensée.         S'attardant au déploiement des origines    au sens du sens que le berger pagine    le bouc du Parnasse à demi-nu    afficha l'éternel oubli de l'être.         Silencieuse flamme en bord de l'Analogue    éphémère parole    promesse... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2018

Petite main poétique clouée sur la porte des granges

  Des mots de cliques et de claques    signent le ciel d'ordures clinquantes.         Les errances sont légitimées    par les propagandes baveuses.         Les attaques aériennes    abreuvent la nuit    du sifflement des bombes.         Des tombes retournées    fleurissent les fêlures de l'esprit.         Il n'y a d'espoir que la petite main poétique    ... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2018

Manon peint

  Manon est une jeune femme lunaire    Dont l’âme va à la vitesse de la lumière    Elle est joyeusement désinhibée    Sans mental    Sans jugement    Son rapport au monde est un fait de nature      Sa maturité artistique relève de la pure nécessité    Comme elle sent ce qu’elle vit    Dans le moment    Ses valeurs sont étrangères à ce qui se fait    Sa Vérité est celle de l’instant    D’une... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]