DSC03659 vague verdâtre AB

 

 Un œil derrière l'arbre   

à crocs et museau frémissants,   

le loup s'épanouit   

en rase campagne.      

 

 

 

 Evaluant l'espace   

il fend la prairie   

vers le replat d'avant talus,   

le pourvoyeur des songes.      

 

A mi-carême   

repu il dort,   

fricassée de poissons   

en mémoire des jours passés.      

 

Bas sur l'horizon   

fenêtres ouvertes   

le soleil flamboie,   

traces des gens de bien.      

 

La ruine attenante   

en son écrin de framboisiers   

tresse l'aventure   

adresse des petites mains volantes.      

 

Filage du temps   

en remontant le cercle des saisons   

les pleurs se font rares   

quand vient l'absence.      

 

Tout lui ressemble   

dans cette grande chambre   

qu'honore l'armoire grinçante   

aux vieilles frippes odorantes.      

 

Passe et nous reviens   

au village des sabots ferrés   

place de l'église   

la tourte de pain brûlante.      

 

Voyageur en chemin   

été venu   

croque les baies arbustives   

en souvenir de cette vie.      

 

 

410