IMG_6457

   Petite main diaphane   

posée sur la guipure du corsage   

ourlée d'ombre   

blessure chevillée   

remous des souvenirs   

 

dans l'aplomb   

échos sans retour   

de l'espérance agitée.      

 

Au pavillon de Flore   

s'évaporent les mousselines   

narines ouvertes à l'odeur d'ambre   

menuet coupé d'une gavotte   

retombée burlesque   

d'un feu ardent de cheminée   

mécanique céleste   

portant haut son panache.      

 

Les cloches à toute volée   

encerclent la campagne   

au devant des loups   

la fraise élisabéthaine fleurit   

l'ancien esprit de la fontaine   

virgule d'une auréole de larmes   

les hommes précipités dans la fosse   

les branchages frottant leurs membres au vent rusé.      

 

Petite main diaphane   

que la pluie desquame     

la poussière de la route déroule la vague   

romance à contrario   

d'une nuit meurtrie   

condamnant l'enfant qui vous observe   

là contre le talus   

à disposer de sa mère feinte.      

 

403