IMG_5120

 

Ce matin je suis mort   

et ne puis concevoir ma vie   

comme révolue.      

 

Les souvenirs ne pèsent plus   

le temps n'a pas d'horloge   

la neige est étale   

les oiseaux chantent le silence   

je ne marche plus   

je ne vole plus   

et ne sais si la moindre chose se fait.      

 

Puis-je alors dormir   

sans vigilance   

d'un sommeil permanent   

dans l'indifférence   

d'un état naturellement surnaturel.      

 

Puis-je revenir aux lieux de ma naissance   

sans effort   

à mesure que pelote se défait   

fil à fil   

centimètre par centimètre   

les ferrures de l'esprit sautent   

pour un pas de plus   

ne plus toucher le sol   

pieds nus   

les mains papillons inutiles   

sans que le sourire opère   

à même les coulures rouges groseilles   

contre le mur de l'oubli.      

 

Ce fût un instant   

sans que paraîsse la nuit   

un instant de lèvres sèches   

devant l'enveloppe à encoller   

missive survenue.      

 

Je pouvais alors porter jusqu'au terme   

la caresse d'être   

pour enfanter.      

 

395