DSC00900

 " Sandales de vent "    

qu'on l'appelait    

cet être d'ombres habité    

ce cri    

hors des rencontres accoutumées    

cette solitude    

à la trace écornée    

l'origine des passions    

courbée sur le pavement des circonstances    

cette frilosité    

d'avoir à faire    

cette fuite ensemmencée    

de poussières d'or    

ces soleils    

des jours recueillis    

dans une coquille d'oeuf    

la déliaison des accords majeurs    

la musique souterraine    

du vent ailé    

au sortir de la coulée continue    

mon âme    

ma capacité d'étreindre    

l'entre-deux    

du visible à l'invisible    

le Rien de notre accord réciproque .    

 

315