IMG_0006

Le vent qui brûle  

le vent qui pèle  

le vent qui rit  

le vent qui sème  

le vent qui pêle-mêle  

renverse  

et creuse la rivière  

d'un vortex ombrageux  

mon âme est pierre roulée  

sous le soc de la charrue  

pierre retournée  

laissant paraître le miel de terre  

pierre des frictions  

à laquelle la peau se frotte  

ventre affamé  

de l'enfant à venir  

sous le cri délivré  

en fin de cycle  

en fin de roses croquées par le gel  

aux parures blanches  

des bacchanales rangées  

sur la planche d'appel de mon antre  

de mon entre-nous  

ma porte ouverte  

que d'un doigt j'ouvre grand  

au vent qui vient   

au vent qui entre .  

 

314