DSC00879

      Cette nuit à venir

à vivre en chair et en pensée

à renverser les murs

pour se faire comprendre .

 

 

Se recentrer est au carrefour de belles conquêtes .

Faire apparence est putréfaction annoncée ,

levée de la porte infernale ,

artéfact des anciens désastres .

 

Attention

le nom imprononçable

est ce tombeau mouvant aux multiples entrées 

bouleversant l'homme dépenaillé .

 

La conscience de l'existence

accueille l'approche du réel .

Donnons à l'amour

de quoi fabriquer l'amour .

Soyons transparent .

Vidons nos larmes acceptées

Restons amoureux .

L'humanité ,

les dieux et leurs rites se rappelant à nous .

 

Ayons le regard vif

porté sur un monde vivant .

Sortons de l'abîme .

Créons par le cri 

les étoiles nouvelles .

 

Nos sanglantes blessures 

nous mènerons vers le langage ,

où vivre la raison en haute mer

et nier toutes croyances .

 

Devant l'intelligence du désir de vivre

soyons le coq des horizons avant-tracés

qu'une vie entière

représente , foi figée et instable ,

en guérison de nos paysages intérieurs .

 

Il m'est donné d'être .

Aux modillons du chevet le bestiaire nous est offert ,

frais et agreste en ses arrangements floraux ,

un seul geste ,

... Ecoute enfin ....

As-tu songé à être libre ?

 

270