IMG_4105

 Je vois, j'entends, je sens, je touche, ma gorge est sèche, il fait bon chaud .

Le jour est mouillé de rosée,

la lumière est blanche,

les feuilles fraîches des arbres en printemps sont affamées de beauté .

 

 Et je change,

à chaque seconde je change .

J'évolue,

je chevauche à hue et à dia le souffle de l'univers,

et le monde change en moi .

Je bois la résonnante transparence,

et je transmets .

 

Ma mission est de faire passer ce qui est

au hasard de l'étincelle bâtisseuse .

 

Patience, patience,

mes os craquent

les greniers se vident,

la parole ouvre l'orifice de la gorge,

je tends les voiles du coutre princier,

et parfais le donné .

Mon corps .

Et c'est une chance que d'avoir un corps .

Le corps de l'océan aux bulles d'air rendues,

et c'est une chance d'être en tension

aux estuaires de l'aube éternelle .

 

C'est par la pratique personnelle,

à contre-pied des accroupis de l'ombre ,

que rencontrer la froidure du matin,

ouvre le cri de vie

loin de l'amour-néant qui fût le notre .

 

Mon être le plus cher,

ce monde qui est en moi,

plus grand que moi,

l'autre moi .

 

Je suis à toi .

 

 

267