DSC02015-1

  

Heurtoir sur la porte

ma maison est en bois

que le gong allège .

 

Soif de dire le son

des oraisons en pâmoison

hors l'ordre vitupéré .

 

Mâchure de l'esprit

sous le ciel d'un coeur

impact des balles fraîches .

 

Corridor essentiel

pour de plus amples promenades

sans rembarde pour devoir .

 

Au creux des encensoirs

filtre le doux regard

de l'enfant en devenir .

 

Prune écrasée entre deux doigts

gant de crin mouillé

offrande des mille bouddhas .

 

261