21 décembre 2015

Le Nouvel Etre

        Ce mur de sable durci   d'une luminosité déliquescente   aux ridules enchevêtrées   cachant une ville entière   et je suis à ses pieds   ombre sans corps   inscrit dans l'instant .     Tout autour de moi   un paysage désolé   pas de végétation   la terre à nu   des rocailles   une lumière sans relief .     L'horizon troublé   un sfumato de Léonard de Vinci   sans codicille   rien de repérable... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]