IMG_0745

       Parés de leurs écus flamboyants

les chevaliers d'Elianthe débarquèrent

de vapeurs de couleurs d'essences parfumées

le souffle puissant

l'amble souple

captant de leurs sabots

l'énergie des choses recouvertes .

 

 

Point de cliquetis d'armes

point de visages farouches

point d'accoutrement médiéval .

 

Juste un coup de vent léger

gonflant le voile de tulle

à l'entrée capitulaire .

 

Se sont enquis de qui étaient là

de l'ordre des cérémonies

du tréfonds des choses secrètes

de la brume légère des regards

de la demande des oubliés de la vie .

 

Les destriers se cabrèrent

devant l'estrade des inter-vivants

enfilés finement

brochette rieuse

voyageurs de passage

nantis de la bénédiction de l'icône grave .

 

Des fleurs et des mots

des rires et des yeux noirs

l'humaine cohorte des coeurs brisés

s'ébranlait

léger marouflage sur notre terre mère

virevolte des danses à larges robes

la musique faisait et défaisait

l'ordre des choses établies .

 

Nous entrions dans la nuit de l'âme .

 

235

 

( peinture d'Elianthe Dautais )