DSC_0635

       Ne pas éviter

les crocs de la raison

plantés sur le râble des choses connues

fractale blessure

à la mesure des choses dites .

 

La divergence

canaille souple

d'entre les roseaux de l'évitement

rassemble les coques vides du festin .

 

Un grain de riz

peut nourrir

les gendarmes du désenchantement .

 

Du bol

la multitude asservie

sera jetée

sur les couronnés du mariage assumé .

 

Evider ,

faire le creux sous les yeux

du démiurge reconnu ,

excaver à la barre à mine ,

à la Barabas ,

les alcôves de l'oubli ,

rassembler, puis danser

une évidence

entre matière et esprit

le long des golfes clairs

la vérité apparue .

 

Et que de choses advenues en cette inconnaissance 

Dieu

Dix yeux de merveille .

 

Le cadre des enchâssements de la logique . 

 

Le point de fuite

d'où tout vient et tout converge .

 

Le toit des masures de l'homme

en construction de lui-même .

 

Les mains de la rencontre

au petit matin mutin

des " bonjour comment ça va  ?" .

 

La plaie à lècher

convergence de l'algue d'avec la langue

 mer et terre confondues .

 

Le réglisse noir

au feu racinaire

des obligations d'une discipline .

 

Le crissement rêche

du calame sur l'argile sèche .

 

Le creux des songes

en amenée tendre

sous l'amulette du chamane .

 

L'arc en ciel

des coloriages de l'enfance

en quête de reconnaissance .

 

La levée du regard

vers des cieux intenses

 au crâne de l'ultime .

 

Absence d'explication ... Instance de présence ...

Dieu , cette évidence . 

 

232

 

( photo de François Berger )