IMG_1669

   

       Vivre à l'ombre de ce qui est

 

Vivre sans tête

en abscisse douce

contre l'ordonnée élégante

de la courbe croissante

l'espace d'un souffle .

 

Ouvrir le placard

Entrer en déliement  d'être

les objets montant la garde

hors de leur utilité méticuleuse

sans que l'offre ne se fasse .

 

Ne mangeons pas notre pain blanc 

laissons les pigeons descendre dans l'arène

entre les murs de béton

à becqueter les miettes viennoises

à croiser l'inquiétude

le téléphone collé à l'oreille .

 

Enceinte

sa main contre ses cheveux

elle cause

puis se rassoit

de dos

cachée par le montant métallique de la verrière .

 

Je me désaxe

cette torsade

assise

la main contre la tempe

le sac en bas de chaise

immobile .

 

Elle rangera

les fioles et les bocaux

sans omettre les sachets de thé

puis fermera la porte

dans un silence d'après-midi de printemps .

 

Qu'une vapeur recouvre la vitre

que surgisse le suint d'une vision

que le maître éteigne la lumière

nous pourrons alors 

vivre dans l'ombre 

la calme délectation d'un jour sans fin .

 

228