IMG_0374

 

      De plus, ils sont passés

sans omettre les vraies valeurs.

 

Ils ont cherché, ils ont trouvé

la semence du semblable.

 

N'ayez crainte du récit en sa simplicité,

soyez de mêche avec l'indicible.

 

En face du trésor

ils se hâtent et lui crient son attente.

 

La trame se déferait

sans préparation, sans repentance.

 

Au repas, des chants nouveaaux

le monde nous appartenant.

 

Une longue histoire d'alliance

entre le fonds et le surplus.

 

Les superstitions n'ont guère de substance

sans le dégoût de la connaissance.

 

Le deuil, la tristesse, l'oubli ;

un champ dévasté par l'inondation.

 

Dire faussement du mal de lui

et puis s'en aller à reculons.

 

C'est simple, c'est clair, c'est concret,

les vrais pâturages de ton coeur.

 

Les coulures de goudron

sont les pleurs des tempêtes passées.

 

Ma main, un reflux acide

jamais ne jugera.

 

En conséquence

toute réminiscence est oeuvre destructrice.

 

Les sacs de cendres se sont ouverts

à ton port paisible.

 

Et ta voix s'est fait entendre

voix miroir de mon visage.

 

Et ta voix planait sur les eaux,

un don à recueillir.

 

Ta voix,

porte-greffe de la plante fragile.

 

Ma voix, mon ange,

derrière les friselis de ton rire.

 

Si la mort creuse le champ de la désolation

elle ouvre en même temps une immense aire de communion

 

Communion des âmes 

aimantes et aimantantes.

 

 

186