IMG_0016

      Visage émacié du jeune homme

au sortir de son éducation

déjà apte à saisir

le contagieux imbroglio

des amoncellements de la connaissance  .

 

Et en effet il connaît le monde

le jeune homme au visage émacié

sans yeux, sans mains, sans jambes mais bouche ouverte

il capte l'au-delà

lui le gardien du dehors

et dans son for intérieur

il est capharnaüm des accumulations

lui le récipiendaire des turpitudes et des passe-droits

au nez et à la barbe des anciens

il est le plus habile des hommes

à combattre le jugement

lui l'ingénieux à la destinée zigzagante

le rouleur de rochers

aux sources propitiatoires

lui le coupable de brigandage

il offre sa vie par son supplice indicible

que s'emploient

les faiseurs de rêves, les poètes, les mystiques,

à ne jamais se méprendre sur les foudres célestes

pour s'entaillant le ventre une nuit ultime

être foudroyé par ce qu'il voit  .

 

Calme et ivresse

un masque gît devant nous

riche en sa mythologie avérée

le masque d'accueil des reconstructions

où rassembler les fragments de ce corps épars  .

 

Ô épouse sœur

même s'il me manque le sceptre

j'ai interrogé et amorçé la vraie vie

celle des lois de bulles

que seuls atteignent chamanes, poètes, prophètes,

"cordeliers" et "bouclés"

- ( les tenants de la théorie des super cordes et de la gravité quantique à boucles )

tous adeptes de l'espace lacunaire des eaux retirées  .

 

Il n'est de plus grand vide

que d'en appeler à la lumière

fenêtres ouvertes

nous les oiseaux du verbe

nous les remueurs de la force de l'envol  .

 

177