DSC03651

       Nyctalope et Noctambule de concert se promenaient main dans la main sous un grain de passage .

Dépenaillés et hors d'usage ils se confondaient avec la saumure qu'un typhon malvenu avait déversé l'avant-veille sur l'avenue des menées occultes .

Capables de se prendre à parti quand le jour viendrait, l'un par trop de bâtonnets, l'autre par assignation à la grâce divine, ils contraignaient leur entourage à sortir de leur réserve pour, à force de coups de trompes de brume, ouvrir les lèvres d'un soleil chafouin .

Un goéland pleurait en rasant le grand mât de la goélette . Les nuages en assomption lente se mouvaient dans l'incréé de la situation .

Ne s'embarrassant pas de pensées humanistes Nyctalope et Noctambule poussaient la déraison à n'être que des exécutants discrets du grand œuvre, affairés par des tirs de laser à transformer les petites figurines gesticulantes de l'enfance en gerbes d'éclats colorés .

Sarabandes, bruits de portes qui claquent, molles cloques perçées par la quenouille, jasantes éructations hors de gosiers à l'agonie ; tout était prêt pour étreindre plus avant la froidure de la nuit .

C'est ainsi que Nyctalope et Noctambule devisaient sur le front de mer à s'embrumer le cerveau, tout en repérant dans le vol des mouettes, sages messagères laissées à l'avenant par quelques naufrageurs, la frétillante oraison des jours sans fin .

 

174