a - Victor dans la brouette allongé à Villeperdue

 

      L'éducation des adultes .

Vivre dans le présent .

Apprivoiser la mort .

Regarder d'en haut .

Etre créateur de cultures .

 

Vivre en conscience le processus de connaissance : perception - sensation - pensée (image, idée) - attachement - reproduction ;  aboutissant au plaisir ou à la frustration donc à la souffrance, d'où la nécessité d'un travail sur la souffrance .

Exercer la "vision pénétrante", perception instantanée de ce qui est .

Se situer dans la joie d'être au monde, dans la " dialogique " entre les savoirs pluriels et la connaissance expériencielle de soi, une dialogique sans fin, sans prévoir le but et les aléas .

Contrer le repli sur soi .

Etre dans un juste rapport au cosmos .

Etre citoyen du monde .

Etre sage, régler sa manière de penser, être au service des autres, être une partie du monde .

Regarder le monde comme si on le voyait pour la première fois .

Etre dans une attitude de non-savoir .

Savoir que la philosophie s'efface devant l'activité de philosopher .

Porter un regard lucide sur la nature de la pensée .

Faire naître chez les autres le " penser par soi-même " .

Etre dans le dialogue et l'ajustement créateur à l'autre .

Etre le dépositaire de toute la réflexion qui s'est faite dans le passé  .

Etre conscient, cohérent et rationnel .

Etre humble devant ce qui se dit ou s'écrit .

Devant le langage se demander ce qu'il veut dire, ce qu'il doit dire et ce qu'il peut dire .

Etre tolérant et défendre la liberté de penser .

Pénétrer le sentiment océanique en se comportant tel René Char pour qui : " A chaque effondrement des preuves le poète répond par une salve d'avenir "  .

 

169