DSC01408     C'est clos mais prends garde

là est l'insoumission de pleine lumière

là est la rectitude d'une vigilance à l'arc souple

là est le seuil des boues de grandes lessives 

là est l'ambition de marcher sur les traces de ton nom

là est l'intime circoncision de la gamme des échanges élargie aux confins de l'univers

là est la responsabilité d'une conscience impeccable

là est la couture assemblant d'un fil écarlate les étoffes de chair et du verbe

là est le passage que le pas des moutons foule

rageuse conversation sur le chemin coutumier

là est la feuille d'arbre lâchée au vent d'une terre lointaine

là est la nuit des douleurs et des tentations ourlée par l'aube qui point .

 

Ainsi va la nef accomplissant son office

maîtresse d'exil et de vanité

jaillissement de larmes au chevet de la finitude

transmettrice

hors le sexe la fortune et la puissance

le message qui n'use pas le coeur ni ne dessèche le sang

le message des guerriers bien plus que celui des époux

le message enflammé hors fatigue et regret

le message dévoilé par le voire et l'entendre

le message de la joie des voeux définitifs

le message de la grâce et du sourire

le message de la rosée tombée au matin de la Saint Jean

le message des fruits que l'on offre

Le message qui jamais ne se referme

la gratitude du jour .

 

L'homme détient les clés de son fragile équilibre .

L'homme est le créateur aussi bien de son enfer que de son paradis .

 

143