14 février 2013

Dégel

     Goudron et neige coexistants en dicotylédones semi-sphériques les naissances arrivèrent rapidement sous la lunaison propice .     Goudron et neige de salissures moirées la plaine s'encapuchonna sans que filtre le regard .   Goudron et neige ne dépendant ni d'Eve ni d'Adam les semelles laissèrent leurs empreintes sur la livrée senescente des brumes .   Goudron et neige sevrés de soleil arrimèrent la grand'voile pour ceindre d'une étole le démarcheur du beau temps occupé à... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2013

Le furent-ils ?

       Le furent-ils d'exploits asservis les élégants exégètes de la parole divine ?      Ils auraient en compagnie des sans-grades occupé l'espace promis à plus grands qu'eux.   Navrés de se terrer sous les gravats du temps nous aurions pu accompagner leurs tentatives de faire entrer la bonté dans ce lieu de garnison.   Rasés de près les machoires serrées les cerbères tenaient leur avantage sans que l'ombre d'un doute ne fasse frémir le regard posé immobile et... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2013

Ces notes qui dénotent

      Ces notes de musique enchantées par le lâcher des choses dites en cas de rebellion des hauts fourneaux en catimini de l'alcool absorbé une chanson sèche   sussurée par une voix de tête au tournoiement des calebasses agittées par les mains obscures de la déraison.   Il y avait là de gravée sur la margelle une croix jetée hors la prison de l'engourdissement , un soupir , un regard , une invitation simplement évidente que j'obtempérai le doigt couvert de cendres en sainte... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 03:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2013

Assieds-toi et me dis

     Assieds-toi à côté  et me dis les mots vrais, ceux de la vie de la vie simple et proche, décris ce qui est, sois le miroir fidèle, n'invente rien, n'omet pas le banal et le disgracieux .   Laisser faire l'horloge qui égrenne les secondes disparues .   Plus près encore ressens le chaud de nos deux corps . Ne cille pas devant l'émotion qui te vient cueille ce qui s'offre, apprécie et n'attends rien de particulier .        Être là, parenthèse vive hors... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 02:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]