IMG_5111

     Assieds-toi à côté 

et me dis les mots vrais,

ceux de la vie

de la vie simple et proche,

décris ce qui est,

sois le miroir fidèle,

n'invente rien,

n'omet pas le banal et le disgracieux .

 

Laisser faire l'horloge

qui égrenne les secondes disparues .

 

Plus près encore

ressens le chaud

de nos deux corps .

Ne cille pas devant l'émotion qui te vient

cueille ce qui s'offre,

apprécie

et n'attends rien de particulier .

 

     Être là,

parenthèse vive

hors des habitudes

à la fin d'une longue phrase

tel un souffle qui deviendrait éternel .

 

     Sois ce qui se passe

entre nous,

entre toi et moi,

sois toi

dresse le dais princier de la rencontre

entre ce que tu es et ce qui t'entoure .

 

     Captes

le chant des anges,

guirlande champêtre

au-dessus de nos têtes

en ascension lente

vers la frondaison des arbres

aux cris des corbeaux

reflétés dans les eaux calmes du canal

un soir d'été à prendre la fraîche

le long du chemin de halage .

 

     L'enfant qui vint

quelques mois plus tard,

le bel enfant,

nous prolongea

bien au-delà de nous

hors tout

vers ce qui devait advenir .

 

113