P1040102     Question : comment puis-je concevoir une autre personne comme un autre réel sans faire d'elle un objet de mes besoins? Comment puis-je intégrer une considération radicale de l'autre avec l'aspiration humaine profonde à l'expérience d'être-avec ?

 

     Réponse : par une notion qui intègre les deux, "Eros" et son corollaire, la relation érotique.

 

Chercher à être relié au monde, être attiré par lui et poussé par lui, être curieux, chercher à accéder à des gens, à des pensées, à des créations, sont des exemples de la relation érotique au monde, une relation d'attention, de présence et de conscience.

Eros n'a pas l'intention de possèder, ni d'assimiler l'autre. Il vise une sorte "d'être avec" cet autre par laquelle les différences individuelles se transforment en parties mutuellement complémentaires qui ensemble forme un tout qui est plus et autre chose que la somme de ses parties. Le tout, en retour, transforme les personnes impliquées.

A propos de l'âme engagée dans sa vie essentielle, il s'agit de l'âme érotique et non de l'âme désirante.

Le désir cherche à consommer le monde, à transformer ce qui est autre en ce qui est mien.

Eros aime le monde et révère sa beauté. Il veut fusionner ou rejoindre la beauté de ses objets. Il ne les consomme pas.

Comme le désir, Eros commence par le manque, mais ce qu'il cherche n'est pas telle ou telle satisfaction. Il cherche à compléter l'âme elle-même.

                               

     Personne ne peut réussir seul à compléter son âme. Cela nécessite la volonté de transcender son ego et de s'immerger dans la situation que l'on partage avec l'autre personne et plus largement avec le monde.

 

90