IMG_4858

      En pays cévenol

de brumes et de forêts mêlées

routes toutes en virage

murettes de pierres sèches

traces d'un soleil

 

 

encalminé sous la frondaison

d'automne en sa lumière

faite de clins d'oeil

et fardée de brusques échancrures

par le sourire grave des nuages

d'hiver aux glisses traitresses

de neige ensevelissant le fossé

d'un printemps aux décoctions de verts naissants

d'été et sa brûlure

saccageant d'un geste de la  faux

le maquis pétillant de sécheresse

sous le ferme assaut

d'un vent rebelle

que l'amour chafouin

châtaignes sous la main

et brusque retrait

d'un regard soutenu

accompagne d'un trait de plume

notre montée vers le grandir de l'Être

pour ensemble

enchanter d'un pâle râle

les moutons et les chèvres

museaux tendus

vers l'orage approchant

faisant de l'arc-en-ciel

le grand mystère

des choses dissoutes

au-delà des serres et des corniches

par l'appel guttural du berger

verbe

à ne pas distraire

de la contemplation

sur cette voie obligée

pleine de lumignons improvisés

où cheminer le coeur en paix

vers notre naissance

à tous semblable .

 

88