IMG_5930

      Ce sont des recommandations à suivre pour vivre plus harmonieusement, être en accord avec le profond de soi-même et faire que les épreuves vécues soient des occasions de grandir en conscience dans un monde toujours plus complexe .

Ils forment un code de conduite capable de  rapidement transformer notre vie en une expérience de liberté, de bonheur et d'amour .

Ils proviennent des anciens Toltèques dont les sages enseignaient aux hommes et aux femmes  ce que signifiaient vivre avec clarté et de façon exemplaire comme des guerriers pacifiques .

 

     Le premier accord toltèque est : "que votre  parole soit impeccable"

La parole nous permet d'exprimer notre pouvoir créateur. C'est par elle que nous manifestons les choses. La parole n'est pas simplement un son ou un symbole écrit. C'est une force. Elle représente notre capacité à communiquer, à penser, et donc à créer les évènements de notre vie. La parole est si puissante qu'un seul mot peut changer une vie ou la détruire .

Chaque être humain est un magicien. Par notre parole nous pouvons soit jeter un sort à quelqu'un, soit l'en libérer .

Le terme "impeccable" signifie, selon son étymologie, "sans péché". Un péché est quelque chose que nous commettons contre nous-même. Le concept du péché est ici transformé, ce n'est plus une affaire de morale ou de religion, c'est une affaire de bon sens. Le péché commence avec le rejet de soi .

Portez une parole jugeante à l'encontre de quelqu'un peut avoir pouvoir de magie noire qu'on appelle la médisance, ou la propagation de rumeurs. La médisance est devenue la principale forme de communication de la société humaine. Une vieille expression populaire dit que "la misère aime la compagnie", et les gens qui la pratiquent et en souffrent ne veulent pas rester seuls. La propagation de rumeurs est l'équivalent d'un virus informatique .

Nous pouvons évaluer le degré d'impeccabilité de notre parole à l'aulne de l'amour que nous avons pour nous-même .

 

     Le second accord toltèque est que : "quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle"

Faire une affaire personnelle de ce qu'on dit de nous, c'est donner son accord à une remarque qui peut être désobligeante. Dès lors le poison s'infiltrera en nous et nous serons piégé. Et si nous nous faisons piéger, c'est que nous nous prenons au sérieux et faisons de tout une affaire personnelle. C'est que nous nous accordons de l'importance, ce qui est une grande manifestation d'égoïsme puisque nous partons alors du principe que tout ce qui nous arrive nous concerne. Nous ne sommes pas responsables de ce que les autres font .

Si quelqu'un donne son opinion, n'en faisons pas une affaire, parce que cette personne en vérité est confrontée à ses propres sentiments et croyances, pour ne trouver rien de mieux que de nous déverser sa propre affaire personnelle. Nous devenons une proie facile pour tous ces prédateurs, tous ceux qui pratiquent la magie noire par leur parole. Ils développent ce qu'en psychanalyse on appelle la projection. Discerner ce mécanisme psychique qui ne peut que nous nuire est nécessaire .

Si quelqu'un ne nous traite pas avec amour et respect, prenons comme un cadeau qu'il nous quitte un jour .

Ayons confiance en notre capacité à effectuer les bons choix. Nous ne sommes pas responsable des actions d'autrui ; seulement de nous-mêmes .

 

     Le troisième accord toltèque est : "ne faites pas de suppositions"

Nous nous imaginons des tas de choses et faisons des suppositions à propos de tout. Ce qui est grave c'est que nous croyons ensuite qu'elles sont la vérité. La tristesse et le drame auxquels nous avons été confrontés dans notre vie proviennent de cette habitude de faire des suppositions, de prêter des intentions à autrui et de prendre les choses personnellement .

Il vaut toujours mieux poser des questions que de faire des suppositions, parce que celles-ci nous programment à souffrir .

Nous supposons que tout le monde voit la vie comme nous la voyons. Dans chaque relation on peut se laisser aller à supposer que les autres nous connaissant, savent ce que nous pensons sans avoir à formuler nos besoins, et qu'ils feront ce qu'il faut . Et s'ils ne le font pas nous sommes blessés !

Si les autres se transforment, ce n'est pas parce que nous en avons le pouvoir ; c'est plutôt parce qu'ils veulent évoluer .

On n'a pas à justifier l'amour ; l'amour est présent ou il ne l'est pas. L'amour véritable consiste à accepter les gens tels qu'ils sont sans essayer de les changer. En communiquant clairement, nos relations vont changer, tout autant avec notre partenaire qu'avec tout le monde .

On a tous des habitudes dont on est même pas conscient. Les amener à la conscience est donc le premier pas à franchir .

 

      Le quatrième accord toltèque est : "faites toujours de votre mieux"

Tout est vivant, tout change constamment, par conséquent notre mieux sera parfois à un haut niveau et d'autres fois à un moins bon niveau .

Si nous faisons simplement de notre mieux, nous vivrons notre existence intensément. Nous serons productif et serons bon envers nous-même parce que nous donnerons à notre famille, à notre communauté, à toute chose .

Etre dans l'action c'est vivre pleinement. L'inaction est une manière de nier la vie. L'inaction, c'est rester assis devant la télévision chaque jour pendant des années, parce que nous avons peur d'être vivant et de prendre le risque d'exprimer ce que nous sommes .

Tout ce que nous savons et faisons couramment, nous l'avons appris par la répétition. Nous sommes maître dans l'art de marcher, de conduire, de parler, de chanter ou d'écrire parce que nous nous sommes exercés .

Dans notre quête  de liberté personnelle et d'amour de soi, nous devons nous lever et agir. C'est ainsi que nous assumerons notre humanité. Honorons l'homme ou la femme que nous sommes. Respectons notre corps en l'appréciant, l'aimant, le nourrissant, le lavant, le soignant. Adonnons-nous à des activités qui font du bien à notre corps. C'est par cette voie que nous toucherons plus grand que nous et communierons avec le mystère   .

Que chacun de nos actes devienne un rituel pour adorer ce qui nous dépasse et nous conduit .

                                                         

L'observance des quatre accords toltèques nous permettra de devenir un guerrier capable de transcender la souffrance et de ne jamais y revenir. La même chose vaut pour le bonheur. La seule raison pour laquelle nous sommes heureux est parce que nous avons fait un choix. Le bonheur, tout comme la souffrance, est un choix .

 

87