Dscn2331 2 grosses branches se rejoignant par une transversa

     Nous voulons tous le bonheur et nous avons tous découvert que ce qui nous donne le plus grand bonheur est l'amour. Aussi nous semble-t-il que vivre en couple est la forme d'amour la plus tangible et la plus élevée que nous connaissons et désirons .

Cependant, tant que les personnes ne sont pas connectées à leur propre nature originelle et profonde, à leur nature spirituelle, le couple comme lieu du bonheur et de l'amour ne peut être qu'un mirage .

Toutefois la quête d'amour si petite soit-elle est déjà de l'amour qui cherche à s'exprimer dans le grand jeu de la vie, dans le grand jeu de la croissance de l'être humain .

L'objectif vital consistera à voir dans cette aventure spontanée et souvent irrépressible, qui pousse l'individu vers une protection inutile, une manifestation de l'amour. Une fois tombés les voiles du repliement sur soi, des bastions de peur et de ses retranchements, il faut du temps à l'individu devenu attentif pour aller d'un pas convaincu et décidé vers "plus grand que soi" afin de transformer ces freins en amour et prendre le risque de contacter la nouveauté .

Il s'agit de voir le couple comme le lieu où peut se jouer une démarche de libération, démarche où la conscience au travail s'extrait de son enfermement .

L'alchimie du couple, comme creuset de la rencontre entre l'amour humain-animal et le "plus grand que soi", nous oriente vers la construction du "bel ouvrage de sa vie" fait de gratitude, de compassion, de patience, de créativité, de joie, d'humilité, de puissance et de sagesse mêlées. Cet assemblage nous convoque alors à prendre notre juste place dans le monde, pour plus d'équilibre personnel et d'harmonie à deux, afin de poursuivre notre chemin .

Cette action dépasse le cadre strictement individuel pour nous fondre à un niveau planétaire où il n'y aura pas de paix dans le monde tant qu'il n'y aura pas de paix entre les sexes .

 

077