IMG_4512

     Les enluminures de la porte des hommes

organisent un claquement d'ailes

musique d'orgue aux notes dispersées

montrant les pleins et les déliés

des pentures mes soeurs

arcanes où faire stations

saccades rêches de leurs fers exposés

la lumière pénètre

lumière d'hors les murs

lumière convenue des apparences

lumière d'entrée en matière

faisant grincer les gonds arrimés au basalte rugueux

tandis que monte du sans fond de la crypte

l'obligation capitale d'être là

immobile

sur le seuil

à recueillir le rien

retournement majeur en mal de conscription

des paysans alentours se précipitant

pour devenir gens d'armes

l'espace d'un instant de confusion

et vendre leur âme

alors qu'il y a tant à faire en poésie

sans perdre haleine

le Souffle en soi

le Souffle du Maître intérieur

nous sommant au maintien de la juste posture

dans ces temps de déraison

où être là

en silence

sur le seuil

est le fanal d'un monde en rédemption

d'avec la participation à la force de vie de mes chers disparus .

 

66