DSCN2~8C

     En décélérations irrégulières

d'un goulet l'autre

d'un élargissement inclinant à une reprise de souffle

à une zone de rapides suscitant une effervescence moussue

il se fraye un passage en force

brassant l'air et faisant monter l'odeur d'ozone de l'eau

en une bruime inhalée avec euphorie

il va vers les basses terres.

L'Esprit est torrent.

Les idées surgissent, disparaissent, ou s'organisant contactent alors la pensée qui frappe à la porte du Réel et demandent à devenir Formes à prendre en considération.

Si ce n'est le cas dès lors qu'on se fige en une posture définie par le souci de sécurité ou le vouloir tout comprendre, les émotions parasites telles les peurs, la colère, la haine, l'orgueil, le quant-à-soi font alors barrage à la vie ; il y a souffrance.

Une voie de sagesse consisterait alors à faire siennes les turbulences du torrent, à devenir fêtu de paille balayé par plus fort que soi, pour, l'agitation passée, les basses terres en vue, être par l'Esprit advenu, la Réalité en accord lumineux avec son Mystère.

 

41