lamaguendunegd

     Le bonheur est une demande légitime. Seul un homme heureux a une chance de rendre les autres heureux.

Il est important de comprendre que c'est en soi que tout se passe et que les évènements extérieurs n'existent pour soi que de la manière dont on les reçoit.

Nous pouvons, à force de travail psychologique, modifier, améliorer, rendre plus satisfaisant certaines formes de notre conscience en passant en revue toutes les pensées, les humeurs, les émotions, les états d'âme, les peurs, les désirs, les joies, les peines, les envies, les refus dont nos existences sont tissées. Nous pouvons nous préoccuper de diminuer la puissance des souvenirs anciens emmagasinés dans la mémoire inconsciente.

Mais il est un autre niveau qui est ce qui "EST", intemporellement, éternellement.

Et cet autre niveau n'est pas celui de l'expérience, où les formes extérieures de conscience proviennent exclusivement du né, du fait, du devenu, du contingent, du conditionné, du déterminé.

Cet autre niveau est appelé niveau métapsychologique et est souvent comparé à l'eau de l'océan, substance de toutes les vagues mais qui en elle-même n'a aucune forme. Et ette réalité métapsychologique, au-delà de toute forme grossière ou subtile donne une réponse à l'inquiétude humaine. C'est la réponse absolue, sans but ultime.

C'est la Plénitude, la Perfection, l'Eternité, l'Immortalité. C'est la Conscience ultime. C'est le Non-Né, le Non-Fait, le Non-Composé : la Réalité. Je suis Cela. Je ne suis pas mes pensées, je ne suis pas mes émotions, je suis le Soi !

Mais cette approche directe si opposée à notre mentalité occidentale donne des résultats décevants.

Aussi, pour l'instant il est plus humble de considérer que nous ne sommes qu'une vague, mais toute vague est comme un hologramme de l'océan ; elle est l'essence de cet océan infini.

Et puis, il faut que le Cœur soit touché.

 

(texte inspiré par Guendune Rinpoché)

035