23 octobre 2012

Des serpents sortent de sa bouche

     L'homme bien mis, aux yeux dessinés, aux mignonnes petites oreilles de souris, au nez fin, aux narines dilatées, à la moustache lissée, à la chevelure ramenée sur le front à la romaine, ne montre pas sa bouche . De cet organe ne s'élèvent pas de chants grégoriens mais jaillissent des serpents, d'illusoires fadaises propres à engendrer le trouble, la tromperie, la plaisanterie graveleuse, les calomnies et autres basses oeuvres . Les serpents se pourlèchent de contentement. De la vasque aux acanthes académiques... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2012

Qu'est-ce que cette peur tenant au simple fait que je me sais infini et qu'en même temps je refuse ?

   Pourquoi vouloir se maintenir dans mon illusion d'être petit et limité, limité à l'intérieur d'un corps physique si petit dans ce vaste univers et à l'intérieur d'un corps subtil étroit, tellement étroit ? Pourquoi ce minuscule ego nous cache-t-il l'infini et l'immensité du Tout ?    033
Posté par regardauvergne à 16:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 octobre 2012

Le commencement de l'écriture poétique

     Ce moment d'on ne sait d'où.    Une situation de désarroi inaugurale.    Des mots surgissent et se coordonnent  à l'instar d'une logique immédiate.     L'intuition de la profondeur se marie avec la raison pour convoler vers la totalité de l'Être.    Quand la musique des mots prend forme par la parole ; constater le néant, s'y tenir.    La Forme et sa suite : le Son.   Dans la profondeur du Son l'unité émerge et la Forme est là ; rythme, assonances,... [Lire la suite]
Posté par regardauvergne à 16:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2012

Une hutte pleine au fond des bois

      Les écailles de tortue exposées longuement aux intempéries délivrent à qui sait lire de précieux enseignements de connaissances, d'expériences, de sagesse, de coeur et d'intuition mêlés .  Les signes du Mystère . Ne te rebelle pas contre la peur ; elle deviendrait terreur, t'emporterait, et ce serait faire une offense à la vie car il te faut grandir, nommer qui tu es et transmettre le Message . Sois en mutation vers les tendres rivages de l'Amour . Il se pourrait que nous naissions .   031
Posté par regardauvergne à 09:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2012

En nos temps de crise

     Il est essentiel de retrouver les racines de nos êtres et nos énergies fondatrices . Le manque de sens qui caractérise nos sociétés actuelles nous conduit à la confusion . Il ne s'agit pas d'édifier de nouvelles chartes plus ou moins éthiques pour la conduite des affaires mais de se poser la question : comment retrouver cette dimension de l'être qui dépasserait les petits jeux sclérosants et pervers de l'ego ? Car si les passions prennent le dessus, le chaos s'installera .   030
Posté par regardauvergne à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]